Le copywriting : ça fonctionne ? [Avis]

Le copywriting est tendance. Les formations sur le domaine se multiplient et tous les jours de nouveaux articles sur le sujet sont publiés. 

Très populaire aux US, cette discipline s’impose de plus en plus en France

Avec l’explosion du contenu web et du business en ligne, les marques ont de plus en plus besoin des copywriters notamment pour proposer des pages de vente qui convertissent. 

Cet engouement est-il légitime ? Les copywriters sont-ils des vendeurs de rêve ? 

Je vous livre dans cet article mon avis sur le copywriting. 

C’est parti. 

Définition du copywriting

copywriter avis

➡️ Le copywriting est une branche du marketing qui a connu une explosion aux US et en Angleterre d’abord avec les grandes agences de publicité comme Ogilvy. 

Le copywriter (appelé “concepteur rédacteur en France) est un spécialiste de la vente et du marketing à l’écrit. Il utilise le contenu texte pour déclencher une action de la part du prospect cible. 

Son but est d’écrire pour attirer l’attention des clients, la garder et générer des conversions.

Un copywriter peut écrire du contenu pour le web : 

  • Pages de vente
  • Landing page
  • Emails
  • Pages de site web
  • Fiches produit…

Il rédige également des textes pour des supports papiers : 

  • Packagings
  • Flyers
  • Affiches
  • Courrier publicitaire…

Vous l’avez compris, un copywriter n’est pas forcément rédacteur web. En principe, la rédaction web se concentre sur l’optimisation du contenu pour Google en vue de générer de la visibilité sur le moteur de recherche. 

Personnellement, je pratique les 2 et clairement l’approche n’est pas la même quand je rédige. 

➡️ Le métier de copywriter demande une connaissance profonde du client cible, une bonne connaissance de la rédaction web et de plus en plus des compétences en référencement naturel. 

Un bon copywriter peut transformer votre business

Comme dans tous les domaines, il y’a de bons et de mauvais prestataires. 

➡️ Commençons par les bons copywriters. 

Un copywriter efficace peut booster un business.

Prenons l’exemple d’Asphalte : une marque de vêtements produits à la demande.

La société a aujourd’hui 75 000 clients et dépasse les 10 millions d’€ d’ARR.

Certains produits ont permis de générer 1 M d’€ de chiffre d’affaires en 2 semaines. 

Allez faire un tour sur leur site et leurs pages produits. Vous allez tout de suite être marqué par la qualité du copywriting. Tout y est : structure claire, mise en avant des bénéfices, réassurances…

site internet asphalte.com

Bref, du très beau travail qui à clairement un impact sur les ventes. 

Les exemples d’entreprises qui bénéficient d’un bon copywriting sont multiples : Apple, Innocent, Michel&Augustin…

Un copywriter compétent mixe vente, marketing et psychologie avec brio pour : 

  • traduire l’univers d’une marque à l’écrit
  • valoriser une offre
  • transformer des caractéristiques en bénéfices client
  • évacuer les doutes
  • répondre aux objections
  • déclencher des émotions
  • faire passer un message complexe simplement

Bref vous l’avez compris, le copywriter peut intervenir à tous les stades de la relation client et faire de vous une marque mémorable et profitable.

➡️ Parlons à présent des mauvais copywriters.

La plupart des auto-proclamés “copywriter” sont en fait des rédacteurs web qui souhaitent augmenter leurs revenus. Car, oui on gagne mieux sa vie avec le copywriting. 

Il y’a beaucoup de concurrence en rédaction web, notamment dûe aux rédacteurs off shore et à la progression de la rédaction assistée par IA. 

Le métier de copywriter demande beaucoup de pratique et des compétences en vente, marketing et psychologie. C’est le genre de profil qu’on n’obtient pas forcément avec une formation en ligne. 

🤔 Comment reconnaître un bon copywriter ?

Il y’a bien sûr les références, mais il y’a surtout sa méthode de travail. Personnellement, avant d’écrire quoi que ce soit, je passe un temps monstre à étudier les clients cibles et le marché. 

Le copywriting ne fait pas tout

L’erreur est de penser qu’il suffit d’une page de vente bien structurée et le tour est joué !

➡️ C’est la base du marketing : difficile de vendre un produit pourri, peu importe les arguments de vente

Le client n’est pas dupe, il est sollicité de toute part et sait reconnaître les méthodes de vente. 

Par ailleurs, les cycles de décision sont longs. On achète rarement tout de suite.

Le copywriter doit adapter son contenu au cycle d’achat et accompagner le client sur toute la durée. 

La formation au copywriting : efficace ou non ?

se former au copywriting

Bien entendu, je conseille à tout le monde de se former.

La formation est un très bon point de départ pour apprendre le copywriting, mais attention aux vendeurs de rêve. 

➡️ Même avec des bases solides, vous n’allez pas multiplier vos tarifs par 2 du jour au lendemain. 

Comme pour tout métier, il faut du temps et de la pratique pour maîtriser ce que vous faites, vous faire de bonnes références et être perçu comme un expert du copywriting. 

Les bonnes pratiques :

  • écrire tous les jours
  • lire un livre sur le sujet chaque mois
  • vous constituer un portfolio d’exemples (page de vente, séquences d’emails…)
  • se connecter avec d’autres copywriters sur Linkedin
  • s’inscrire dans des groupes Fb dédiés au copywriting…

Laisser un commentaire